DOUAISIS : Barbara Pompili et Bérangère Abba annoncent la création de la Réserve naturelle nationale de la tourbière alcaline de Marchiennes placée sous protection forte

ENS Espace Naturel Sensible

A l’occasion de la Journée mondiale des zones humides du 2 février 2022, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Bérangère Abba, secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, annoncent la création de la Réserve naturelle nationale de la tourbière alcaline de Marchiennes, cette réserve s’étend sur près de 34 hectares de zone humide et constitue l’une des dernières tourbières alcalines du nord de la France. 


Véritable réserve de biodiversité, elle concentre de nombreuses espèces patrimoniales telles que la Grande Douve, la Gesse des marais, la Grenouille des champs, l’Araignée Dolomedes plantarius, le Vertigo de Desmoulins, le Butor étoilé, le Blongios nain, la Leucorrhine à gros thorax, le Triton crêté, justifiant son identification comme zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF). 
   

Les tourbières contiennent à elles seules un tiers du carbone piégé dans les sols, bien qu’elles ne représentent que 3 % des terres émergées du globe.  Les tourbières drainées ou asséchées cessent de stocker le carbone et le relâchent dans l’atmosphère.

Cette nouvelle réserve, placée sous protection forte, contribue à l’atteinte des objectifs ambitieux – 30% d’aires terrestres et marines protégées dont 10% sous protection forte – fixés par la Stratégie nationale pour les aires protégées 2030. 

Les zones humides portent de grands enjeux en termes de gestion de l’eau, de qualité et de quantité de la ressource, d’atténuation des épisodes d’inondation et de sécheresse et d’atténuation du dérèglement climatique. Les sols humides et en particulier les tourbières ont en effet un fort pouvoir d’absorption du carbone et favorisent ainsi l’adaptation aux effets de ce changement (préservation de l’eau dans les sols, îlots de fraîcheur, etc.).

La nouvelle réserve naturelle nationale de la tourbière de Marchiennes permettra ainsi de faire connaître, préserver et gérer des écosystèmes naturels remarquables ou menacés, en les soustrayant à toute intervention artificielle susceptible de les dégrader.

 11,201 vues au total,  2 vues ce jour

À lire également

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 11,202 vues au total,  3 vues ce jour

Designed by

agence communication douai lille arras

COMMUNICATION
DIGITALE & CRÉATIVE