DOUAI : Le bracelet anti-rapprochement entre en vigueur dès ce vendredi 25 Septembre.

Le bracelet anti-rapprochement, destiné à tenir éloignés les conjoints et ex-conjoints violents, entrera en vigueur dès ce vendredi, selon un décret publié dans le Journal officiel. Ce dispositif était l’une des promesses du Grenelle contre les violences conjugales.

Le bracelet anti-rapprochement, qui est destiné à tenir éloignés les conjoints et ex-conjoints violents, entrera en vigueur ce vendredi 25 Septembre au Journal Officiel. Ce dispositif est une forte demande depuis plusieurs années, chose faite : promesse du Grenelle contre les violences conjugales, qui a pour but de géolocaliser les conjoints ou ex-conjoints violents et de déclencher un système d’alerte lorsque ces derniers s’approchent de leur victime.

Le bracelet anti-rapprochement sera déployé progressivement, d’abord dans cinq juridictions dont celui de Douai avant une généralisation sur l’ensemble du territoire au 31 décembre, selon le ministère de la Justice. Environ 1.000 bracelets sont déjà disponibles.

« L’année dernière bien avant le confinement, nous avions constaté une augmentation de 40% de violences faites aux femmes dans le Douaisis. C’est une problématique qui touche le territoire, nous avions des besoins importants pour permettre d’apporter un panel de solutions aux victimes comme ce bracelet , les hébergements d’urgences (dont un à Douai depuis 2017), afin d’assurer leur protection (…) Ça va dans le bon sens et j’en suis très heureux que notre territoire soit parmi les premiers à en bénéficier » témoigne ainsi Dimitri Houbron, député du Nord.

Adopté par le Parlement en décembre 2019. Il sera placé sur les poignets des auteurs des violences. La victime des violences, quant à elle, sera équipée d’un boîtier, qu’elle devra toujours garder sur elle, et qui lui permet d’être également géolocalisée. Un périmètre sera décidé par le juge pour éloigner l’auteur des violences de sa victime. Si le conjoints ou ex-conjoint violent franchit ce périmètre, il reçoit un avertissement. En cas de non-respect de cet avertissement, un centre de contrôle du dispositif est immédiatement prévenu. C’est lui qui joindra ensuite les forces de l’ordre.

Le nombre des femmes tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints a fortement augmenté en 2019 – 146 femmes tuées contre 121 en 2018, selon les chiffres officiels. Dans le Douaisis entre 2018 et 2019, il y a eu une forte augmentation de 40% concernant les faits dénoncés.

 8,936 vues au total,  2 vues ce jour

À lire également

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 8,937 vues au total,  3 vues ce jour

Designed by

agence communication douai lille arras

COMMUNICATION
DIGITALE & CRÉATIVE